travail. boutique vanessa bruno paris

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Depuis près d’un mois, Clément était établi dans les appartements duchâteau, lorsque le mardi 4, dans la soirée, la Dauphine ressentit lespremières douleurs. Depuis ce moment jusqu’au jeudi 6, jour de ladélivrance, l’accoucheur ne quitta plus la princesse. Aussitôt lespremières douleurs, la Dauphine fit prévenir la reine et la pria de n’enrien dire, pour éviter dans ces premiers moments le trouble que cettenouvelle allait jeter parmi tout le monde. Le Dauphin vint aussi et nequitta pas la chambre de la nuit. Cependant, comme elle souffrait deplus en plus, vers une heure du matin le bruit s’en répandit dans toutle château.Lorsque les reines accouchaient, on préparait près de leur chambreordinaire une autre chambre où devait se terminer l’accouchement, etdans laquelle se tenaient toutes les personnes ayant le droit d’yassister. C’était dans cette dernière chambre qu’étaient le lit où ellesrestaient après l’accouchement et le lit de travail. boutique vanessa bruno paris
Celui-ci étaitplacé dans une espèce de petite tente pour la reine, le roi,l’accoucheuse et les aides. Cette tente était entourée d’une autre,beaucoup plus grande, pour les assistants. Ce cérémonial ne fut passuivi pour la Dauphine, et l’accouchement se fit dans sa chambre àcoucher.Bientôt toute la cour fut en mouvement. Les princes et les princesses dusang se rendirent aussitôt chez la Dauphine. Les cours, les places, lechemin de Versailles à Paris, furent éclairés presque comme en pleinjour par la grande quantité de torches et de lumières de toute espècedes allants et des venants.Les antichambres de l’appartement de la Dauphine et la galerie qui ymenait ne tardèrent pas à être encombrées par tous les habitants duchâteau et de ses environs. vanessa bruno pas cher Cet appartement était situé à l’extrémité del’aile du sud, vis-à-vis la pièce d’eau des Suisses, dans le pavillon dela surintendante de la maison de la reine[22].Malgré tout ce mouvement, on n’avait pas encore jugé nécessaired’éveiller le roi. Cependant, sur les cinq heures du matin, on vint luiapprendre l’état de la princesse. Il se leva aussitôt, et aprèsl’assurance que rien ne pressait encore, il ordonna d’adresser desprières au ciel, et entendit immédiatement la messe. Vers six heures, ilse rendit chez la Dauphine, afin de savoir par lui-même où tout enétait.La cour grossissait à tout moment. Les moins diligents se rendaient detoutes parts aux environs de l’appartement de la jeune malade, d’oùl’on ne pouvait approcher, tandis que le reste du château paraissaitdésert. sac vanessa bruno soldes
Vers neuf heures, le roi, voyant diminuer les douleurs de sabelle-fille, sortit de chez cette princesse pour aller au conseil; et laplupart des princes et princesses, ayant veillé toute la nuit,profitèrent de ce moment pour prendre quelques heures de repos.La reine passa toute cette matinée en prière ou auprès de la princesse.Le roi y revint encore aussitôt que le conseil fut terminé. Il la trouvaassez calme, y demeura quelque temps, voulut qu’elle mangeât pendantqu’il était là et sortit ensuite avec la reine, chez laquelle il vintdîner accompagné de tous les princes. Vers la fin du dîner, on luiannonça que la Dauphine reposait. Jugeant alors sa présence inutile, illaissa la reine dans son appartement, et alla, selon sa coutume,travailler dans son cabinet.L’un des premiers soins de ce prince avait été d’ordonner des prièresdans toutes les églises de Paris et de Versailles, et de fairedistribuer des aumônes considérables dans ces deux villes.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »